Ne vous laissez pas séduire.

Avant votre séjour de longue durée à Paris, il faudrait au moins lire un roman de Balzac, « Le père Goriot » ou encore mieux « Les illusions perdues ».

Moi, Bazac m’a mis en garde, et pour cause.

Merci, Balzac.

Paris séduit, Paris enivre.

Jamais assez de le répéter.

A Paris, on n'y peut pas rester. Le savoir, l’accepter depuis le tout début.

Pourtant, avoir du respect pour Paris. Pour cette ville qui a tant vu, qui a tant subi.